Ontario

Posted from Address not found.

La province s’étend des grands lacs ( Supérieur, Huron ,Érié, Ontario et Michigan) à la baie d’Hudson.

Ontario signifie en Iroquois «  Belle Eau ».

L’Ontario est la province la plus peuplée et la plus riche du Canada.

En entrant au Canada pour la 2° fois nous passons notre dernière frontière sur le continent américain.

C’est par le Rainbow bridge que nous traversons la rivière Niagara qui sert de frontière entre les 2 pays.

Au moment où nous traversons le nom du pont « Rainbow »(arc en ciel) est tout à fait bien choisit avec cet arc en ciel sur la rivière.

Le passage de frontière se fait en 5 min….il n’y a personne dans la file camping car et le douanier ne demande rien…trop facile !

La rivière Niagara doit dévaler une immense falaise entre le lac Ontario et le lac Érié créant les fameuses Chutes du Niagara ou Niagara Falls .

Côté USA elles forment les 2 chutes que nous avons surplombées :American Falls de 300 m de large et 20 a 30 m de haut et Bridal Veil Falls de seulement 17 m de large.Nous les voyons de face maintenant.

Coté Canada le Horseshoe Falls en forme de fer à cheval:53 m de haut et 800 de large est séparé des 2 autres chutes américaines par Goast Island.

Ce n’est pas sa hauteur mais sont débit qui est spectaculaire.90 % du débit de la rivière Niagara passe par Horseshoe Falls.

Avec 20 millions de visiteurs/ an dont sûrement plus de la moitié sur les mois d’été il faut se lever de bonne heure pour pouvoir profiter des chutes.Nous ne sommes pas les seuls.

Le côté canadien des chutes proposent encore plus d’attractions qu’aux USA. Comme Skylon Tower qui permet de voir les chutes à 160 m de haut.

Les ascenseurs sont sur la face extérieure.

La ville surplombe les chutes.

Qui dit touristes..dit Casino !

Nous nous y promenons autour et dedans.

Vapeur d’eau + soleil= arc en ciel ! Encore un…

Les chutes sont renommées par leur beauté et par leur source d’énergie hydroélectrique.

 

Elles doivent rester attractives sans que la centrale hydroélectrique ne perde trop de puissance.La centrale fonctionne depuis 1922..

Par chance nous trouvons la seule rue sans parking payant ( heureusement car 5 min= 5 dollards!)dans cette rue proche d’un motel où cette voiture est stationnée …étrange !

Nous profitons des spectacles de nuit.

Ainsi que du feu d’artifice encore une fois…magique !

Sans oublier les couchés de soleil.

Afin de pouvoir passer derrière la chute nous faisons « Journey Behind TheFalls »

Depuis la Table Rock(rocher que la chute saute) où se trouve le visitor center nous descendons de 42 m pour atteindre un tunnel qui a été creusé dans la roche pour permettre le passage derrière la cascade.

Un fois derrière la force de la cascade est spectaculaire.

 

Une plate forme permet de sortir environ à mi pente de la chute.

Voir la chute par derrière  et de si près est franchement surprenant.

 

Devant ce spectacle nous pensons à ceux qui l’ont descendu dans des tonneaux . Peu en sont sorti vivant.En 1901 Annie Edson Taylor est la seule à l’avoir fait sans accident (elle avait son chat avec elle!). En 1911 Boddy Leach a par contre fini avec de nombreuses fractures. L’expérience est maintenant strictement interdite.

 

Au niveau de Glen Park en amont des chutes un téléphérique traverse la gorge.

La rivière Niagara après les chutes suit son cours parfois paisible…

D’autre moment pleine de rapides. En 1859 le funambule français Blondin a traversé la rivière au niveau des rapides avec son impresario sur les épaules puis y a pris son repas et retour sur le fil en bicyclette.Peut être par ici ?

Une randonnée permet de suivre la rivière sur certaines portions au sommet de la gorge.

Lors de notre ballade nous assistons au passage d’engins dans les rapides.

Aussi amusant à observer et sans se mouiller !

 

Lors de pauses repas nos miettes semblent très appréciées.

Fort Érié bâti en 1764 fut le premier fort construit par les anglais juste après la signature du Traité de Paris cédant la Nouvelle France aux anglais.

Les tours Martelo sur le lac en font partie.

Le lac Érié a tous les attraits d’une plage.

Les pontons sont souvent privés….mais comment résister à l’appel d’une petite baignade ?

Une ancienne mise à l’eau fait l’affaire pour un bivouac au bord du lac Érié.

Ce genre de caravane nous plaît : petite, en bois et jolie !

Les cerisiers et vignes jalonnent la route.

Nous pensions qu’en allant cueillir nos cerises ( comme nous y invite ce panneau..) nous allions pouvoir en picorer un peu pendant notre cueillette et en plus les payer moins cher qu’en grande surface…eh bien non : elles sont plus cher et de plus ils les aspergent de produits chimiques juste avant la cueillette !…Ils se proposent quand même de nous les laver avant de les emporter….Nous repartons aussitôt pour les acheter ..en grande surface . Aberrant !

Non nous ne visiterons pas toutes les caves de tous ces vignobles !

Du lac Érié nous rejoignons le lac Ontario en suivant le canal de Welland.

Ce canal ouvert en 1829 a permis de relier le lac Ontario au lac Érié en évitant les chutes du Niagara.

Il fait 42 km et avec 8 écluses rattrape les 99 m de différence de niveau qui existe entre les 2 lacs.

 

La largeur du canal restreint la taille des embarcations…il faut viser juste !

Des taquets (ici jaunes) viennent maintenir droit le bateaux dans l’écluse.

Les ponts mobiles sont fréquents sur le canal. Ils se soulèvent en 2 partie, ou le tablier entier monte.Les nouveaux comme celui de la voie rapide est carrément tres haut pour éviter l’interruption de la circulation .

Le mécanisme du tablier du pont qui monte se fait par un système de contre poids.

 

Toronto capitale de la province de l’Ontario est une ville pluriculturelle. Elle s’étale sur la rive nord-ouest du lac Ontario.

A force de voir tous ces « drive in » nous sommes agréablement surpris de croiser les costumes, cravates se déplaçant en piétons…

Bâtiments modernes et historiques se côtoient.

L’hôtel de ville actuel a une forme en coupole particulière.Il date de 1965. Sa construction a été sujet à un concours entre 520 projets venant de 42 pays différents. C’est l’architecte finlandais Viljo Gabriel Revell qui l’a remporté 

L’ancien hotel de ville,juste à côté, ressemble à un château. Sa construction a duré 10 ans de 1889 à 1899.Il semblerait qu’il y ai un projet pour le transformer en musée et centre commercial?

Une de ses faces évoque plus le parvis d’une église.

Queen’s Park abrite le parlement et l‘université de Toronto.C’est ici que les premières recherches sur l’insuline en 1920 ont eu lieu avec F.Banting et C.Best.

Dans les quartiers anciens les maisons sont énormes.

En plein centre ville cette femme arrose les jardins public et nous offre son tuyau pour remplir nos cuves d’eau….trop sympa !

Petit ou grand nous sommes égaux devant la justice…à méditer!

Toronto ,étant le long du lac Ontario, bénéficie de plages proche du centre.

Ils pensent à tout sur les plages du lac!

Certaines plages sont réservées aux….chiens !

Attention ici aussi il y a des règles : pas de chienne en chaleur, de chien malade…

A l’est de Toronto les falaises de Scarborough sont une formation unique sur le lac Ontario.

Elles se dressent sur une portion de 14 km le long du lac Ontario.

L’escarpement était l’ancien rivage d’un lac glaciaire. L’érosion poursuit son travail.

Sur la plage au pied des falaises …

Nous faisons un rencontre originale !

Au Canada on ne peut acheter de l’alcool que dans les magasins spécialisés(NSLCpar ex) et pas le dimanche matin…Les alcools importés sont taxés donc hors de prix.

Une fois sur place le choix pour les bières n’est pas facile.

1° juillet est la fête nationale du Canada…les drapeaux sont de sortie !

Au bord de la Ganarasca river Port Hope est une petite ville aussi calme que sa rivière.Mais… Cameco fait vivre la ville.C’est une usine de conversion de l’uranium. Sans le savoir nous avons bivouaqué juste à côté

On se demandait pourquoi les citernes juste en face du terrain vague étaient aussi bien protégées!

Les saumons et truites arc en ciel bénéficient par contre d’un escalier pour franchir ce petit barrage lorsqu’ils remontent pour pondre là où ils sont nés en amont de la rivière Ganarasca.

Nous n’en voyons pas au moment de notre passage: pas le moment ou pollution?

Sur le lac les familles utilisent ces embarcations , appelées « ponton » pour se promener ou pêcher.

Nous les trouvons pas très belles. On dirait un salon flottant !

Canal Murray ouvert en 1889 est un raccourci entre le lac Ontario et la baie de Quinte.Il fait environ 8 km de long.

Il fut creusé en partie à la pelle et avec des engins à vapeur(dragues, derrick et pompes)

 

Ce canal ne sert maintenant qu’à la navigation de plaisance.

Remontant sur les bords du lac les fermes se succèdent.

Certaines sont de véritables usines modernes.

Les rives du lac Ontario comportent de nombreuses péninsules.

Il n’y a pas de pont partout.

Un service gratuit de traversier assure la liaison entre Glenora et Adolphustown.

Et un ferry de plus !

 

De Adolphustown à Kingston la route 33 ou Loyaliste Parkway est la route utilisée par les settlers(colons) loyalistes en 1784 après la révolution américaine.( cf carte plus haut)

Bath ,petit village côtier du lac.nous offre une super place de bivouac avec accès à internet de la bibliothèque bien que celle ci soit fermée.Il fait partie des 3 premiers villages établis par les loyalistes. 

Le lac Ontario a aussi des phares.

Dans le parc au pied du phare il y a une «  Free Little Library » Principe : on prend un livre on en laisse un.

Nous apprécions ce principe et y participons…améliorant ainsi notre anglais par la lecture.

Les bords du lac sont constitués ici de dalles de pierres….attention ça glisse !

Kingston, au bord du lac Ontario, fut la capitale du Canada de 1841 à 1843.

La ville abritait le chantier naval royal pendant la guerre de 1812.Elle pris de l’importance en 1832 car c’était le terminus du canal rideau, D’où la nécessité d’établir des fortifications.

Le Fort Henry et ses tours martellos ont été utilisés jusqu’en 1885.

 

La tour de Murney date de 1846 fait partie des fortifications.

Certaines maisons ont des dimensions de château.

Leur architecture est un peu lourde et compliquée.

L’ancien caserne des pompiers est du même style.

Un festival du cirque s’y déroule. Les spectacles de rue font l’attraction.

Ah si on avait des kayaks!….

A défaut nous essayons la chevauchée d’un lion. Bof…

Il est fréquent que le vent sur le lac atteigne une bonne force. Voiliers et éoliennes en profitent.

Par contre pour l’hélicoptère le décollage est un peu plus périlleux.

Le Canal Rideau connecte Ottawa sur la rivière des Outaouais à Kingston sur le lac Ontario .

Construit de 1800 à 1832 par plus de 2000 hommes.Une partie fut creusée à la main par des immigrants irlandais,des canadiens français et des maçons écossais

Il fait 202 km et comporte 47 écluses dont 28 se manœuvrent encore manuellement avec des manivelles.Au niveau de Kingston 4 écluses se suivent.

Ce canal fut creusé pour des fins militaires il représentait une voie d’approvisionnement sure et facile à défendre. Puis il est devenu une voie navigable commerciale pour le commerce du bois, de la potasse, du mica et du phosphate et cela jusqu’à l’arrivée du rail. Depuis 1880 son activité est essentiellement touristique et récréative.

A partir de Kingston nous remontons le fleuve Saint Laurent.Sur le gps nous voyons que nous pouvons passer par l’île de Howe .Un ferry à chaque extrémité de l’île permet de ne pas revenir en arrière.

Sur l’île les maisons ont souvent un petit étang juste devant.

Ce qui fait le bonheur des tortues, hérons…

Attention elles peuvent aussi traverser la route !

Pas si chaud que cela le Saint Laurent !

Mais on y va quand même! D’autant que nous ne savions pas que le ferry de ce côté de l’île ne fonctionnait pas…

Donc fin de la route pour aujourd’hui.

 

Pour la première fois nous voyons un ponton spécial pour kayak. Le kayak est ainsi maintenu stable pendant que l’on embarque…trop facile !

Vue qu’il n’y a pas de ferry nous en profitons pour nous installer pour la nuit.Demain nous rebrousserons notre chemin pour retrouver le continent là où nous avons embarqué ce matin

Silence,vue imprenable sur le fleuve et….couché de soleil !

Après une nuit super calme nous avons droit au ballet des cygnes et des oies au levé du jour.

Nous revenons sur nos pas de l’autre côté de l’île …heureusement le ferry est gratuit dans ce sens!

 

 Gananoque marque la fin du lac Ontario et le début du fleuve Saint Laurent.

Les compétitions de bateaux sont une institution ici…ils commencent jeunes et avec des embarcations simples.

Le musée Thousand Islands Boat Museum attire Patrick .

Les embarcations de toutes sortes le passionnent ,ainsi que l’atelier de restauration.

Les boat housse nous bouchent la vue du fleuve.

Au niveau de Gananoque le Saint Laurent est parsemé d’îles.C’est l’archipel des Milles Iles ou Thousand Islands.

En fait il y en a 1864 de répertoriées.. Sur le Saint Laurent on donne la dénomination île à toute partie de terre qui est 365 jours par an au dessus de l’eau et possède au moins un arbre.

La frontiere entre USA et Canada zig zag autour des îles afin de ne pas en diviser une par la frontiere internationale.

9Pour profiter de toutes ces îles nous prenons un bateau à Rockport.

Certains en achètent 2 et les relient:

Même les plus petites sont construites.

Georges C.Boldt propriétaire du Waldorf Astoria Hotel à NY a fait construire sur Heart Island le Boldt Castle pour sa femme Louise.

De 1900 à 1904 300 ouvriers y travaillent.Le château comprend entre autre 120 chambres , des tunnels….

Mais la construction s’arrête brusquement à cause du décès de sa femme.

Inhabité pendant 74 ans des travaux de restauration ont été effectués par la Thousand Island Authority. Celle ci a acheté l’île pour un dollar avec l’obligation que les beneficies des visites servent uniquement à la restauration.

Les propietarios des îles ne se déplacent pas en barque !

Au Canada aussi on peut adopter une route…cela signifie que l’on s’engage à la nettoyer.

Le long du Saint Laurent en direction d’Ottawa Brockville a le premier tunnel ferroviaire du Canada.

Ce tunnel passe sous le centre ville pour ressortir au niveau du Saint Laurent.

Une animation lumineuse rend son parcours ludique.

Les trains ne le parcourent plus mais les piétons en profite.

 

La ville possède un palais de justice depuis 1811…Nous approchons du Quebec les panneaux sont en anglais et en français.

L’actuel date 1843.

Le fleuve Saint Laurent doit son nom au martyr Saint Laurent. Ce sont les français qui ont donné ce nom au fleuve.

Nous sommes à plus de 1000 km de sa sortie sur l’océan et les bateaux de grand tonnage y naviguent.

A Prescott,toujours sur le Saint Laurent,un moulin à vent a eu une 2° vie…

Il est devenu un phare qui a fonctionné jusqu’en 1978 .

Lors de notre bivouac à la marina de Prescott nous faisons la connaissance de Randy (hollandais vivant au Canada).Il nous offre une douche à la marina !

Nous sympathisons autour d’un café dans Armadillo.

De Prescott pour rejoindre Ottawa nous quittons les bords du Saint Laurent .Dans cette région l’énergie solaire est bien implantée .

Cette maison a prévu d’utiliser le solaire avec son toit qui se positionne en fonction de l’orientation du soleil…

Ingénieux mais pas très esthétique !

A Merrickville nous retrouvons le canal Rideau dont une des extrémité était à Kingston. 

 

Ici les écluses ont une disposition particulière.

Le canal Rideau ( long de 202 km) a rendu la navigation de la rivière Rideau plus facile.

Nous le suivons sur environ la moitié de sa longueur….Aux écluses il n’y plus que des embarcations touristiques. Armadillo les franchie par le chemin de halage!

Ottawa, capitale de la Confédération du Canada est la dernière capitale que nous visitons sur ce continent américain.

Fondée en 1826 sous le nom de Bytown lors de la construction du canal Rideau elle devient en 1857 la capitale de la Province du Canada Uni avant de devenir capitale de la Confédération en 1867.

A l’envers c’est pas mal aussi !

Notre premier regard sur la ville est la Colline du Parlement:siège du gouvernement du Canada.

Nous sommes surpris par ce style gothique pour des bâtiments officiels.

La flamme du centenaire y fut allumée devant le 31 décembre 1966 pour commémorer le 100° anniversaire de la Confédération.Autour de la flamme se trouvent les écussons en bronze des 12 provinces et des territoires.

L’édifice du centre abrite le Sénat, la Chambre des députés et la Bibliothèque du Parlement.

Le Sénat occupe la partie Est et la Chambre des communes la partie Ouest de l’édifice.

  • Parlement

Lors de l’incendie de 1916 le bâtiment central fut entièrement détruit sauf la Bibliothèque grâce à ses portes en fer qui ont été fermées à temps.

La bibliothèque conserve et protège le passe législatif du Canada .Elle fournit au parlement de l’information fiable, non partisane et pertinente.

La tour de la Paix a été construite entre 1919 et 1927 à la mémoire des 65000 soldats canadiens mort au combat pendant la 1° guerre mondiale .

Un carillon et 53 cloches sonnent régulièrement….heureusement pas pendant que nous y montons.

De son sommet les chantiers des rénovations gâchent un peu la vue .

  • Bâtiment est en rénovation

Les édifices de l’est et de l’ouest ont été conçu pour accueillir les bureaux des ministères et des fonctionnaires fédéraux. Mais la croissance rapide du pays nécessite dés 1883 d’installer les ministères ailleurs.

Les murs extérieurs sont de grès de Nepean,une pierre locale poreuse qui réagit à la pollution de l’air.De couleur beige à l’origine elle noircit avec le temps nécessitant des rénovation d’où la différence de couleur ente l’édifice Est et celui d’Ouest et entre la bibliothèque et le dos de édifice Est qui n’a pas fini sa restauration.

Une tour du bâtiment ouest évoque un visage selon l’angle où on la regarde.

Les details sur les toits contrastent avec la lourdeur de l’architecture.

Les parkings étant gratuit à partir de 18 h nous profitons de notre soirée.

La ville s’illumine…

Tous les soirs un spectacle son et lumière est projeté sur le bâtiment central du parlement suivit d’un gigantesque feu d’artifice…époustouflant!

Tous les matins sur le devant du bâtiment central du parlement a lieu la relève de la garde.

La relève consiste en l’inspection des troupes et la remise des clés du bâtiment de gardes de à l’équipe de jour.

L’inspection des troupes est faite en détails : tenue et équipement sont révisés.

Tout un folklore !

 

Le Confederation Bulding est digne d’un château…

Reflet du passé dans le présent pour le futur…

ByWardMarket ou Marché By (en honneur du lieutenant colonel John By ingénieur du canal Rideau) est le plus ancien quartier d’Ottawa.A l’époque il devait y avoir d’autres produits sur les étales.

Malgré les prix nous ne résistons pas à un bon camembert et un fromage de chèvre…reste à trouver du bon pain !

Les ouvriers qui ont construit le canal habitaient ce quartier .Le marché public existe depuis 1840.

La Maison de Fer Blanc est la reconstitution partielle de la Maison de Honoré Foisy Il était ferblantier et s’était servi de feuilles de métal pour créer une façade de maison imitant d’autres matériaux comme le bois et la brique.

Le musée des arts ou National Galery a la même forme que la bibliothèque du parlement. Actuellement on ne voit pas sa façade en entier qui est en rénovation.

Des sculptures diverses l’entourent.

L’araignée géante « Maman» de Louise Bourgeois date de 1999 .Elle est la sculpture la plus connue d’Ottawa, mesure 10 m . La mère de Louise reparaît des tapisseries d’où le thème du filage représenter par l’araignée.

Les murs peints font partie de l’art de la rue.

Tous ne sont pas mis en valeur.

La cathédrale basilique Notre Dame s’est transformée en passant de statut d’église (1839) à celui de cathédrale (1847) pour devenir une basilique en 1879.

Son intérieur en polychrome,son cœur finement sculpté, ses vitraux en ogives contrastent avec sa façade sobre.

Étant le 13 juillet nous rendons à l’ambassade de France: finale de la coupe du monde et fête nationale nous tentons de nous faire inviter à la Garden Party…en vain seuls les résidents français d’Ottawa ont une place !

L’ambassade de France se situe presque en face Rideau Hall. C’est la résidence du gouverneur général du Canada et du monarque en l’occurrence la Reine Élisabeth

Une file de bus touristiques nous découragent…nous passons juste devant.

La reine Elizabeth est la Souveraine du Canada depuis 1952. Elle a signé en 1982 la Loi Constitutionnelle concluant la marche pacifique du Canada vers son indépendance .

Le canal Rideau,origine de la ville et chef d’œuvre de l’ingénierie,est le lien entre la capitale et le passé.

L’origine de l’utilisation d’écluses remonte à 2000 ans. Au début c’étaient de simples déversoirs. Les chinois en ont amélioré le principe en installant des cales de halage permettant de faire monter ou descendre les embarcations à bras d’hommes.Les écluses avec sas sont l’invention d’un ingénieur chinois en 963 de notre ère. Les portes busquées ne sont apparues quand 1485. Celles ci permettent une fermeture étanche et sont encore utilisées dans tous les canaux du monde:

Le chenal du canal Rideau débouche dans la rivière Outaouais.La 1° écluse marque le debut de la voie navigable reliant la rivière Outaouais au lac Ontario.

A l’est des écluses la rivière Rideau se jette dans la rivière Outaouais en formant des chutes jumelles.

La forme de la chute a donné le nom Rideau à la rivière ainsi qu’au canal.

Château Laurier est sur le lieu de l’ancienne résidence fortifiée du maître éclusier.

La rivière des Outaouais sert aussi de séparation entre le Quebec et l’Ontario . Ottawa compte plus de 40 % de francophones….les panneaux le confirment !Les traductions nous amusent. : machine= distributrice, stop= arrêt,

Ce court d’eau pendant 150 ans a favorisé l’industrie du bois en charriant des millions de billots. D’Ottawa la ville de Gatineau nous ouvre la porte du Québec.

Le Pont Alexandria de 1901 est le lien essentiel entre Ottawa et Gatineau.

Demain on ne parle plus que français…quel repos !

Catégories: 49° : Canada 2 (29.06 au.......10.2018 | Laisser un commentaire